Visite du directeur de l’ODM au Nigéria

Communiqués, ODM, 14.07.2010

Berne. Une délégation suisse qui s’était rendue au Nigéria pour informer les autorités de ce pays sur les causes du décès d’un ressortissant nigérian détenu en vue de l’exécution de son renvoi et concrétiser le partenariat migratoire entre la Suisse et le Nigéria est rentrée en Suisse ce matin.

Placée sous la conduite du directeur de l’Office fédéral des migrations (ODM), la délégation de l’ODM et du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) qui s’était rendue au Nigéria est revenue ce matin d’Abuja. Elle a informé les autorités nigérianes sur les causes du décès du ressortissant nigérian détenu en vue de l’exécution de son renvoi, à l’aéroport de Zurich, le 17 mars 2010, peu avant le décollage de l’avion. Comme l’a annoncé le Ministère public du canton de Zurich, la victime était atteinte d’une grave maladie cardiaque non diagnostiquée et pratiquement indécelable, selon le rapport d’autopsie, du vivant du patient. Le directeur de l’ODM, Alard du Bois-Reymond, a exprimé ses regrets au Nigéria pour ce tragique incident.
En marge des investigations menées par le Ministère public zurichois, l’ODM a analysé les procédures, en collaboration avec les autorités concernées, et pris des mesures d’urgence dans le domaine de l’encadrement médical et de l’information. Pour chaque vol spécial, l’ODM fait dès à présent appel à une équipe médicale (médecin et ambulancier) chargée d’assurer la surveillance et l’encadrement médicaux des personnes à rapatrier. Les cantons veillent en outre à ce que la transmission des données médicales soit assurée.

Monsieur du Bois-Reymond a par ailleurs proposé à ses interlocuteurs nigérians que des représentants des autorités nigérianes compétentes en matière de migration soient présents à bord des vols spéciaux. Des observateurs indépendants pourront embarquer sur des vols de ce type dès 2011. Les deux pays sont actuellement en contact étroit afin de définir la date de reprise des vols spéciaux vers le Nigéria. Les vols spéciaux à destination des autres pays ont déjà tous repris en juin.

La délégation et les autorités nigérianes se sont également entretenues au sujet de la collaboration qu’elles entretiennent dans le domaine de la migration et ont évoqué les moyens qui permettraient de la renforcer. La visite de la délégation suisse aura notamment servi à faire avancer les négociations en vue du partenariat migratoire prévu avec le Nigéria. Dans l’optique d’une politique migratoire globale cohérente, cet accord vise à la fois à lutter contre les problèmes liés à la migration irrégulière et à favoriser les effets bénéfiques des migrations. Les autorités nigérianes et la délégation suisse se sont réjouies des progrès déjà réalisés et ont constaté avec satisfaction que les négociations étaient en passe d’être achevées. Une délégation nigériane est attendue en Suisse en octobre prochain. Le partenariat migratoire doit permettre de promouvoir des projets communs dans les domaines de la migration et du développement, de la participation des diasporas, de la lutte contre la traite d’êtres humains, de la prévention de la migration irrégulière, de la réadmission et de la réintégration, de même que du renforcement des capacités des services administratifs compétents en matière de migration.