Office fédéral des migrations

Incidents survenus au centre d'hébergement de Tschorren

Communiqués, ODM, 29.05.2012

Berne. La semaine dernière, des incidents se sont produits entre des requérants d'asile du centre d'hébergement temporaire de Tschorren (BE), situé dans la commune de Hasliberg. La police s'est rendue sur place et a pu éviter que les choses ne s'enveniment. Il n’y a eu aucun blessé. L’Office fédéral des migrations a immédiatement transféré les quatre fauteurs de troubles.

Mardi et mercredi soirs, les 22 et 23 mai 2012, des affrontements verbaux et physiques ont opposé des requérants d'asile du centre d'hébergement provisoire de Tschorren, dans la commune de Hasliberg. La bonne collaboration entre la police cantonale et le service de sécurité du centre a permis d'apaiser rapidement la situation. Personne n'a été blessé. Dans les deux cas, la dispute avait éclaté suite à des attaques verbales entre requérants de groupes ethniques différents.

Le conseil communal de Hasliberg a été informé des interventions policières au centre d'hébergement de Tschorren lors de l'assemblée communale du 24 mai 2012. Le groupe d'accompagnement s'est alors réuni le vendredi 25 mai 2012 pour débattre des récents événements avec Mario Gattiker, directeur de l'Office fédéral des migrations (ODM), plusieurs collaborateurs de l'ODM, le responsable du centre et la police cantonale. Pour désamorcer rapidement le conflit, l'ODM n'hébergera plus au centre de Tschorren qu'un minimum de requérants en provenance d'Afrique du Nord et enverra deux collaborateurs supplémentaires de Securitas y effectuer des rondes. De plus, la capacité d'hébergement du centre sera temporairement réduite de plus de 100 places à 60. Par ailleurs, des mesures internes ont été adoptées à l'ODM afin d'assurer la transmission des informations aux autorités communales en cas de nouvel incident de ce genre.

Les enquêtes sur les vols par effraction constatés ces derniers jours dans la commune de Hasliberg sont en cours. La police cantonale communiquera des informations dès qu’elle disposera des résultats de ces enquêtes.

Contact / renseignements
Office fédéral des migrations, T +41 58 465 11 11, Contact

Présidente de la commune, Katrin Nägeli-Lüthi, T + 41 79 403 62 02
Police cantonale bernoise, Andreas Hofmann, T + 41 31 634 40 75